Etats-Unis : le rêve américain à portée de portefeuille

l'immobilier aux usa

Etats-Unis : le rêve américain à portée de portefeuille

Detroit (Michigan), maison de 155 m2, rénovée et déjà louée. Prix de vente : 44.159 €, loyer annuel de 7.642 €, rentabilité nette, avant impôts, de 11,38 %. Memphis (Tennessee), demeure de 151 m2 idéalement située et rénovée, en vente à 96.757 €, loyer annuel de 11.723 €, rentabilité nette de 8,6 %.

Ces deux exemples, bien réels, d'investissement locatif aux Etats-Unis ont de quoi donner le tournis à tout investisseur en quête de rendement dans l'immobilier ! Hormis New York et le centre de Miami, où les prix à l'achat sont trop élevés pour les rendre intéressantes, les rentabilités offertes sont souvent bien supérieures à celles de la France.

 

Prix bas et loyers élevés

Et pour cause, le prix du foncier est parfois dérisoire (moins de 500 €/m2 à Detroit, par exemple, à peine plus à Memphis). « Vous pouvez acheter une grande maison pour 50.000 €, alors que les loyers restent proportionnellement élevés


Pour preuve, un deux-pièces dans le centre de Detroit se loue tout de même 1.000 € par mois en moyenne !

Outre la forte rentabilité, investir de l'autre côté de l'Atlantique présente aussi l'avantage d'offrir de belles perspectives de plus-values, le pays ayant connu une très grave crise immobilière en 2008, dont il ne s'est pas encore tout à fait remis. Longtemps sinistré,

Detroit, par exemple, renaît de ses cendres grâce à l'arrivée de grandes entreprises internationales. Pour maximiser son investissement, il est donc important de choisir une ville économiquement dynamique.

Cerise sur le gâteau, « les revenus fonciers sont peu fiscalisés 

A condition de créer une LLC (un genre de société civile immobilière à l'américaine), l'investisseur bénéficie, en effet, d'un abattement annuel de 4.050 $ et peut amortir son bien durant vingt-sept ans. Il n'y a, de plus, pas de double imposition en France.

Seul bémol, il n'est pas possible d'emprunter, à moins de pouvoir donner une garantie à la banque au moins équivalente au montant emprunté (hypothèque d'un bien situé en France, nantissement d'une assurance-vie, etc.). Un investissement à envisager, donc, uniquement pour diversifier son patrimoine.

http://www.sunfim.com/fr/Investir-produits-immobiliers-etats-unis-134.html


Source : les echos

Commentaires


Aucun commentaire pour ce post.

LAISSER UN COMMENTAIRE